Comment protéger son escalier en bois ?

Quel produit pour protéger son escalier en bois

Vous venez d’acquérir un nouvel escalier en bois. Il faut par conséquent le protéger le plus tôt possible d’une manière ou d’une autre façon afin qu’il garde dans le temps tout son éclat. Il existe plusieurs familles de produit qui sont :

– La lasure

– Le vernis

– Le vitrificateur.

 Pour ma part, je vous conseille le vitrificateur. Ci-dessous, vous trouverez les avantages et inconvénients de chaque produit.

La lasure

traite. Le film protecteur laisse respier le bois tout (microporeux) tout en empêchant la pénétration de l’eau (hydrofuge). Mais celui n’est pas fongicide (protection contre les insectes). De plus, il protège des ultraviolets, responsable du grésillement du bois.

 Avantages :

– La préparation de la surface avant application est assez simple. Un léger ponçage suffit.

– La lasure est microporeuse, hydrofuge et résistant aux ultraviolets

 Inconvénients :

– Le film protecteur étant faible, la protection devra être effectuée tous les ans, voire plus. La lasure ne supporte pas le passage élevé. Hors dans un escalier, le passage est fréquent. De plus, les pieds nus et chaussures n’arrangent pas la chose.

Conclusion :

Nous ne recommandons pas la lasure pour les escaliers, mais pour des volets par exemple.

Le vernis

Le vernis est un liquide à base de résine. La résine rend l’objet que l’on traite imperméable. La finition est lisse et brillante. 

Avantages :

– Imperméable. Ce qui permet de nettoyer à l’eau claire l’escalier.

– Bonne protection 

Inconvénients :

– La finition du vernis est glissante. Donc, risque de chute n’est pas négligeable, surtout avec des chaussettes aux pieds.

– Résistance à des chutes d’objets, chocs, assez faible

– La résine peut s’écailler après de nombreuses années. 

Conclusion :

Le vernis est un bon produit par rapport à la lasure. Cependant, la finition étant glissante. Nous ne le recommandons pas pour un escalier. Mais plus pour des meubles d’intérieur.

Le vitrificateur

Le vitrificateur est un vernis dont ils ont rajouté un durcisseur. Ce qui permet de résister mieux aux chocs

  et chute d’objet. Certains rajoutent également des microbilles afin de réduire le risque de glissade.

 Avantages :

– Résistant aux chocs et chutes d’objets

– Certains vitrificateurs sont anti-glisse 

Inconvénients :

– prix élevée

 Conclusion :

Protéger l'escalier avec du vitrificateur
Vitrificateur V33 gel

Malgré son prix plus élevé, nous vous conseillons de prendre un pot de vitrificateur pour protéger votre escalier. La protection sera meilleure et plus longue. Ce qui amortit le prix élevé.

Il existe des vitrificateurs liquides ou gels. Nous vous conseillons de prendre la version gel, car vous aurez moins de risques de coulure surtout dans les parties verticales.

Voir le produit vitrificateur : ici

 

Mise en application du vitrificateur

(suivre les conseils du fabricant). Mais dans le principe :

Préparation :

 Sur un escalier brut :

produit pour enlever les tâches sur les surfaces en bois
Produit Libéron : éclaircisseur détachant

 Avant toute chose, s’il y a déjà des traces incrustées dans le bois (trace de pas, etc…) , il faut d’abord les

éliminer, après, il sera trop tard. Je vous conseille d’appliquer aux endroits des traces du : Liberon éclaircisseur détachant. Suivre la notice du fabricant. Ensuite, poncez si possible à l’aide d’une ponceuse avec un abrasif de grain 120 puis dépoussiérez.

 Sur un escalier vitrifié, et vernis : 

Poncez en deux passes. La première avec un grain de 60. La deuxième avec un grain de 120. Dans le but de retrouver le bois nu.

 Sur un escalier lasuré :

Poncez avec un grain de 120 jusqu’à retrouver le bois nu.

Voir le produit Libéron : ici

 Application :

– Remuez le pot à l’aide d’un accessoire afin d’homogénéiser le tout.

– Prendre une brosse spéciale vitrificateur et débutez par le haut de l’escalier. Appliquer dans le sens des veines. Attendre que cela sèche (entre 12 et 24H).

– Egrenez (ponçage légé) avec du grain 120 et dépoussiérez.

– Refaire une deuxième couche. Et si nécessaire une troisième couche.

– Laissez sécher au minimum 24H avant de pouvoir marcher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.